碎窗

您是否曾亲历这样的情景,一个某某先生因他的捣蛋儿子终于打碎了一块玻璃而震怒 ? 如果你亲眼目睹了这样的好戏,一定会发现在场的所有人,哪怕有三十位,都像商量好了似的用统一的套话来安慰这位不走运的业主。
“祸兮福之所倚,这种事刺激生产。人人都得有个饭吃吧。如果我们从不打碎窗户的话,那么玻璃工人维着生计?”
这安慰话包括一个总体的经济学理论,看那么简单的案子就很容易地flagrante delicto(当场)抓住它,因为这个理论的确是误导了我国大部分的经济机构。 Continuer la lecture de 碎窗

Bienvenue sur le blog à Sosthène

Comme il s’agit du premier billet de ce tout jeune blog, permettez-moi de vous expliquer à qui vous avez affaire. Je m’appelle Sosthène, et j’aime bien lire et écrire des bêtises sur des sujets qui n’intéressent personne. Comme je suis également un peu narcissique sur les bords, je me suis dis que je pourrais montrer ces bêtises au monde entier, ou en tout cas à la quinzaine de personnes qui auront le malheur de se paumer chaque mois sur ce site.
Comme il se trouve que mon parcours m’a donné l’occasion d’apprendre le chinois, ce blog sera la plupart du temps bilingue, voire trilingue s’il me chante d’écrire en anglais. C’est comme ça, je suis chez moi et je fais ce que je veux. Une large partie des articles sera dans un premier temps consacré à des traductions de textes chinois classiques, pour lesquels je ferai en sorte que le lecteur non-sinisant puisse y trouver malgré tout un intérêt. D’autres billets seront intégralement rédigés en chinois, et pour ceux-là malheureusement il faudra s’y mettre, je ne ferai pas la traduction à chaque fois. Pour vous consoler, dites-vous que c’est le même tarif pour mes lecteurs sinophones.
Outre l’histoire chinoise, je m’intéresse également à toutes sortes de choses, et je compte bien rédiger à l’occasion des réflexions éparses et décousues sur l’actualité politique, les nouvelles technologies, les cryptomonnaies etc.
Je ne sais pas encore la tournure que prendra ce blog, s’il s’adressera à terme à un public francophone ou sinophone (les bilingues étant encore relativement rares, viendra sans doute un moment où il faudra choisir), s’il deviendra un haut-lieu de l’érudition sur la Chine antique ou au contraire un café du commerce où s’échangeront réflexion à l’emporte-pièce sur les aléas consternant de la vie politique française. Ou peut-être qu’il crèvera très vite et que personne n’en entendra parler, ce qui est encore le plus probable à ce stade.