Comme il s’agit du premier billet de ce tout jeune blog, permettez-moi de vous expliquer à qui vous avez affaire. Je m’appelle Sosthène, et j’aime bien lire et écrire des bêtises sur des sujets qui n’intéressent personne. Comme je suis également un peu narcissique sur les bords, je me suis dis que je pourrais montrer ces bêtises au monde entier, ou en tout cas à la quinzaine de personnes qui auront le malheur de se paumer chaque mois sur ce site.
Comme il se trouve que mon parcours m’a donné l’occasion d’apprendre le chinois, ce blog sera la plupart du temps bilingue, voire trilingue s’il me chante d’écrire en anglais. C’est comme ça, je suis chez moi et je fais ce que je veux. Une large partie des articles sera dans un premier temps consacré à des traductions de textes chinois classiques, pour lesquels je ferai en sorte que le lecteur non-sinisant puisse y trouver malgré tout un intérêt. D’autres billets seront intégralement rédigés en chinois, et pour ceux-là malheureusement il faudra s’y mettre, je ne ferai pas la traduction à chaque fois. Pour vous consoler, dites-vous que c’est le même tarif pour mes lecteurs sinophones.
Outre l’histoire chinoise, je m’intéresse également à toutes sortes de choses, et je compte bien rédiger à l’occasion des réflexions éparses et décousues sur l’actualité politique, les nouvelles technologies, les cryptomonnaies etc.
Je ne sais pas encore la tournure que prendra ce blog, s’il s’adressera à terme à un public francophone ou sinophone (les bilingues étant encore relativement rares, viendra sans doute un moment où il faudra choisir), s’il deviendra un haut-lieu de l’érudition sur la Chine antique ou au contraire un café du commerce où s’échangeront réflexion à l’emporte-pièce sur les aléas consternant de la vie politique française. Ou peut-être qu’il crèvera très vite et que personne n’en entendra parler, ce qui est encore le plus probable à ce stade.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.