L’article ci-dessous, publié sur le site chinois 8btc.com, est signé par un avocat chinois spécialiste du droit des affaires, qui dit avoir collaboré avec les créateurs d’Antshares (dont j’ai déjà parlé plusieurs fois) en les conseillant sur les aspects légaux et réglementaires du projet.

J’ai déjà parlé d’Antshares, une startup pékinoise créatrice d’un protocole permettant de créer une place de marché sur blockchain, et qui a lancé une campagne de crowdfunding le mois dernier. L’objectif des fondateurs était de lever 2100btc en 1 mois, montant finalement atteint en une dizaine de jours, comme nous l’apprend cet article de 8btc. Un succès donc, mais aussi des questions : en effet un mystérieux individu a investi 900btc le 30 octobre, précipitant la clôture de la campagne le lendemain, à peine 10 jours après son ouverture. Des rumeurs ont immédiatement commencé à circuler sur son identité, tandis que des internautes, considérant que l’objectif était trop bas, réclament désormais un 2e round. Peu importe l’identité de l’homme aux[…]