Bataclan

Au cas où vous n’auriez pas prêté attention au calendrier ce matin, aujourd’hui est une date de sinistre mémoire. Pour les victimes et leur famille qui ont vu leur vie détruite à jamais, bien sûr, mais plus généralement pour les Français qui ont découvert ce jour-là qu’ils étaient en guerre, et ont donc fait le choix en apparence très raisonnable de se rallier à un gouvernement qui leur promettait de la gagner sans trop changer leurs petites habitudes. Il suffira d’accepter la présence à plein temps de l’armée dans les rues, encore plus de surveillance généralisée des citoyens (mais comme vous n’avez rien à vous reprocher, n’est-ce pas ?), et l’état d’urgence ad vitam et cetera. C’est facile, et en[…]

Me voilà de retour, après une absence de quelques mois, due à… pas de temps pour écrire des bêtises. Non pas que j’ai manqué à qui que ce soit, je ne me fais pas d’illusion. Mais ça me démangeait à nouveau, et comme souvent cette année lorsque ça gratouille, c’est qu’il y a un flan. Promis un jour je reviendrai aux articles de fonds sur Bitcoin ou Cao Cao.

Douaumont

Il y a quelques jours, j’ai saisi l’occasion de la polémique suscité par le concert de Black M programmé lors des cérémonies de commémoration de Verdun pour exprimer plus ou moins maladroitement mon avis sur la question. Aujourd’hui, j’ai finalement vu les images de la commémoration de la bataille. Outre celle, plutôt classique, de deux gros flans brandissant une torche avec l’air de se demander ce qu’ils foutent là, on peux aussi voir celles-ci :

Sacs à merde

La polémique autour du concert de célébration commémoration de la bataille de Verdun est gentiment en train d’enfler sur le petit monde du web du Falanxi. Les rôles sont déjà connus, l’intrigue cousue de fil blanc : quelques uns des bandits qui se trouvent détenir actuellement le pouvoir sur ce vague territoire administratif autrefois appelé Falanxi se lancent dans une provocation gratuite et totalement inutile en invitant un rappeur populaire chez les 12-16 ans à se produire lors des commémorations de la bataille de Verdun.

La guerre contre les terroristes belges syriens continue de faire rage, mais il s’agit de ne pas se laisser détourner de l’autre lutte que mène avec bien plus d’acharnement 蠹蟲帝, pour laquelle il ne manquera jamais de moyens : la lutte contre son propre peuple. En tant que dépositaire du Mandat Céleste, l’Empereur est la Loi, et la Loi dicte la Morale que doivent suivre les Hommes ; ses Mandarins, lieutenants de l’Auguste, dépositaires de son pouvoir, ne saurait donc qu’agir conformément à l’ordre cosmique, et le moindre de leur fait par essence ne saurait être contraire à l’Ordre.

L’empereur l’a dit : “nous sommes en guerre” et “les terroristes nous ont attaqué parce que nous sommes un pays de liberté”. Conséquence logique : l’Auguste fait tout ce qui est en son pouvoir pour éradiquer tout ce qui reste de liberté sous le ciel afin de gagner la guerre contre les vils mahométans.