Après Scaling Bitcoin Montréal, la 2e édition hong-kongaise les 7 et 8 décembre derniers a réuni un nombre impressionnant d’intervenants, avec pour objectif de trouver une solution au problème de scalabilité de la blockchain. Outre les présentations de diverses solutions techniques, dont segregated witness qui semble avoir éveillé le plus d’intérêt au sein de la communauté, les organisateurs ont réuni les représentants des principaux pools de minage et fabricants de hardware mondiaux autour de la problématique du scaling, de la controverse autour des BIP100 et 101, de la peur de la concentration des mineurs et d’une attaque 51%, du Great Firewall of China etc. Voici quelques réflexions inspirées par le visionnage (tardif) de cet événement.