J'ai déjà écrit à plusieurs reprises que vous devriez avoir votre propre nœud Bitcoin, et j'ai déjà donné une ébauche de justification à cet impératif dans mes précédents articles. Néanmoins la question "pourquoi devrais-je faire tourner mon propre nœud ? Qu'est-ce que j'ai à y gagner ?" revenant fréquemment parmi mes amis, j'ai pensé qu'une explication un peu plus systématique et synthétique ne serait pas inutile. Qu'est-ce qu'un nœud (full node) ? À quoi sert-il ? Un nœud est un logiciel qui permet de communiquer et d'interagir avec le réseau Bitcoin, qui est un réseau pair à pair. La fonction essentielle du réseau Bitcoin est de garantir le respect de son protocole par l'ensemble des participants, et un nœud est[…]

Detroit bank ruins

[ADD-ON 03/10] BTCPay just released a new easy setup installation with Lunanode, more info here. Since my last post about BTCPay, there’s a lot that have been going on, and from today I run my own server on mainnet at https://btcpay.sosthene.net/. Feel free to suscribe on it and use it for any purpose you like.

The article below is a translation of an article I wrote originally in french. Why write this now ? This article is NOT for the blocksize debate veterans that have been around for the last three years. They have already most probably heard this argument a thousand times. I hope this article could help the newcomers or those that are not here yet, but will join us in the years to come, to understand what is the small blocks stance. In fact, I don’t like much to label myself a small blockist, as I think while the debate has been centered around this very specific issue, the divergence of view is much deeper. It is a mistake to consider it[…]

Tl; dr : it’s gonna be huge, but don’t run it on an old shitty laptop. I’ve discovered BTCPay existence by listening to Nicola’s talk this summer in Lisbon, and last month I decided to give it a try. Besides understanding how it works, I’d like to use it to enable bitcoins donations through the LN on my personal blog.

Cet article ne s’adresse pas aux vieux briscards qui ont pris part aux débats de ces dernières années, ils connaissent probablement les arguments développés ici sur le bout des doigts. Non, cet article est destiné avant tout aux nouveaux venus dans le monde de Bitcoin et à ceux qui ne sont pas encore là mais nous rejoindront dans les années à venir. L’objet du présent article est de leur proposer un exposé à la fois complet et accessible de la position de ceux que l’on appellera par simplicité les petits blocistes. En effet, je n’aime pas spécialement ce terme car la taille des blocs n’a au fond jamais été l’objet du débat, dont on aurait tort de s’arrêter à la[…]

A very interesting debate occurs last week between George Selgin and Saifedean Ammous about the concrete management of a deflation economy in case Bitcoin becomes the world’s monetary standard. Juice sumed up the points made by the two sides and adds some context about fractional reserve banking. He also states in his own view how Nash can reconciliate Selgin and Ammous’ views. This made an excellent excuse for me to read some of Selgin’s work, which I have been contemplating for some time now. As he mentionned himself his book Less than zero: The Case for a Falling Price Level in a Growing Economy as a must-read to understand what he means in his debate with Saifedean, I read it[…]

Bitcoin est un environnement incroyablement hostile, en particulier pour ceux qui le découvrent et n’en maîtrisent ni la technologie, ni les aspects économiques, c’est-à-dire tous les humains sur cette planète à des degrés divers. Bitcoin est aussi un environnement anarchique et souverain, car il possède une règle et ne reconnaît aucune autorité supérieure à celle-ci. Cette règle est appliquée par chacun des pairs lorsqu’il choisit de faire tourner son propre nœud.

Tl ; dr : D’un point de vue factuel, Bitcoin est un logiciel, ou autrement dit de l’information, et rien d’autre (et surtout pas une monnaie). Bitcoin n’est pas une organisation humaine, et n’a par conséquent pas besoin de gouvernance. Il délimite son propre espace, certes virtuel, mais souverainement gouverné par ses propres règles. Les bitcoins sont des objets virtuels d’un type radicalement nouveau, des informations qui présentent deux caractéristiques propres au monde physique : la rareté et la rivalité. Bitcoin n’étant ni une organisation, ni un service, ni un produit, nous proposons de le considérer comme une forme de ressource.